Desaignes

Parking chemin des sports - 07 570 Desaignes

Voir le trajet

Bonjour, vous êtes les bienvenus à Desaignes.

Désaignes, que vous prononcerez « Dézagne ».

Village médiéval entouré de ses remparts et de ses trois portes, il accueille de nombreux artisans, commerçants, artistes, concerts et festivités médiévales.

Ici on pratique une agriculture de moyenne montagne autour de l’élevage et de l’arboriculture, vendu de préférence en circuit court.

Le plus gros châtaignier d’Ardèche vit sur la commune à l’Hermet, d’une circonférence environnant les 12 mètres, il aurait plus de 2 000 ans.

Désaignes se développe au Moyen-Age pour accueillir intra-muros de 2000 à 3000 habitants pour un peu moins de 1200 aujourd’hui.

Religion protestante et catholique se succédèrent ainsi que familles seigneuriales pour laisser aujourd’hui un riche patrimoine architectural.

Je vous invite à suivre le sentier derrière le jardin d’enfants pour rejoindre le temple.

 



Le Temple

Au XVIe siècle les habitants de Désaignes adhèrent massivement au protestantisme.

Un premier temple sera construit en 1608 puis détruit en 1684.

L'édifice fut reconstruit dès 1820 contre les restes de l'ancienne forteresse des seigneurs de Retourtour du XIIe siècle, dont il a gardé le donjon pour clocher.

Lors de la démolition du temple, une pierre de l'édifice portant l'inscription « Ma maison est maison d’oraison I.H.S. 1608 » fut cachée par un fidèle dans le clocher de l’église. Elle se trouve aujourd’hui sur la façade du temple actuel au-dessus des trois fenêtres en plein cintre qui coiffent la porte. 

Le temple héberge deux magnifiques orgues, un pneumatique et un mécanique, utilisés lors des concerts d’été.

Faites le tour de l’édifice et admirez, en haut du clocher la belle fenêtre à colonnettes ornées de ses chapiteaux sculptés.

Puis jetez un œil sur la bâtisse à côté du temple et à la grille en fer forgé que vous apercevez de la rue des remparts. Elle est classée monument historique depuis 1932. Sans soudure, sa partie basse est coulissante et permettait aux habitants de s’enfuir, sa partie haute est décorée de fleurs de lys. Vous êtes au pied du château et des remparts.

 



Le château

Un premier château baptisé « temple de Diane » fût construit au XIIe siècle par la famille des Retourtour.

Le second château nommé château des Meyres daterait du XIVe siècle. 

Le château comporte une tour, un escalier à vis monumental de 72 marches, une cuisine avec une cheminée, une basse-cour avec un puit. Le long des murs vous pouvez admirer des fenêtres à larmiers protégées par des grilles en fer forgé.

Le château abrite aujourd’hui le musée municipal.

 



L’église Saint Martin

En 1646, le curé demande la construction d’un clocher carré. Il est exhaussé 10 ans plus tard et la nef est agrandie de deux travées, ce qui double sa surface.

Cette date 1656 est inscrite sur deux pierres, l’une se trouve sur la nouvelle façade du XIXe siècle et l’autre à l’intersection des deux arêtes de la voûte de la seconde chapelle sur la droite.

Le clocher fût surélevé d'environ 2,90 m en 1668 puis de nouvelles chapelles furent construites.

Au XIXe siècle l’église se trouvait en contrebas de la place, l’ancien cimetière de la ville.

Des travaux remirent le tout à niveau, on reconstruisit les fenêtres du côté nord et on abattit les murs qui séparaient les chapelles de façon à créer des bas-côtés qui accueilleront plus de paroissiens. Enfin, le portail et l’ensemble de la façade côté place furent repris.

Je vous invite à continuer la promenade pour découvrir la fontaine des barbiers, et les portes Janot, Fornate et du bourg de l'homme.