Visite de Rochemaure - Point 2

Passerelle himalayenne de Rochemaure

Voir le trajet

Avant la construction du pont, la traversée du fleuve se faisait par barques et bacs à traille. Ce système périlleux demandait de multiples chargements et déchargements des marchandises sur chaque rive.

Un premier pont de type Marc Seguin est construit en 1842, emporté par les eaux 8 ans plus tard, il sera reconstruit en 1858.

En août 1944, les alliés bombardent le pont. La pile centrale est détruite, elle sera remplacée après la guerre par la pile en béton encore présente de nos jours.

En 1968, le pont, de moins en moins adapté à la circulation toujours plus importante, est endommagé par un camion chargé de 35 tonnes de ciment. Le tablier et les câbles abîmés entrainent la fermeture du pont aux voitures et camions ; les piétons et les deux-roues sont les seuls autorisés à traverser.

Le pont est définitivement fermé à la circulation en 1982 à la suite de deux incendies.

Afin de sauver le pont d’une destruction éminente les habitants et la municipalité font classer l’édifice au titre des monuments historiques en 1985.

10 ans plus tard le projet de la ViaRhôna (piste cyclable reliant le lac Léman à la méditerranée) fait passer les vélos sur le pont. Un pont restauré à l’identique est jugé trop coûteux, le choix se porte sur une passerelle himalayenne.

La passerelle piétonne et cycliste est inaugurée en 2013. 


 

>>> Vidéo



 

>>> Poursuivre

Pour rejoindre à pied la table d'orientation,  le village et le château tout là haut.

Revenir sur vos pas, traversez le bourg et suivez le chemin du saut de l'âne.

Prèvoir 1/2 heure de marche et 2 km environ.



Copyright © Géolocguide