Visite de Largentière - Point info - Le monument des harkis



  • Ce monument de reconnaissance de la Marine Nationale envers les Harkis, a été inauguré le 22 juin 2012.

  • Les harkis ont joué un rôle important comme auxiliaires des troupes françaises pendant la guerre d'Algérie de 1954 à 1962. Près de 100 000 d'entre eux, abandonnés par les autorités françaises, furent massacrés par l'armée de libération nationale, bras armé du F.L.N., à la suite des accords d'Évian, le 18 mars 1962, qui scellèrent l'indépendance de l'Algérie, en juillet.

  • L’association amicale de la demi brigade des fusilliés marins décide de trouver un lieu d’implantation pour les harkis et leur famille dépendant de leur unité. Deux éléments favorisent la commune de Largentière : la présence d’un sous-préfet musulman et des mines de plomb argentifère propices à faciliter l’emploi des harkis.

  • Une cité sur la commune est construite et prend le nom de Neuilly-Nemours. Neuilly, ville de la région parisienne jumelée avec Nemours dont certains harkis de Largentière sont originaires.

  • Cette histoire méconnue est retracée dans un livre intitulé « Les Harkis, de Nemours à Largentière, de l'Oranie à l'Ardèche » écrit par Guy Ruffino avec l’aide de Mohamed Mouslim.