Circuit - Le Plateau ardéchois - Point Info - Le col de la Chavade



  • De tout temps les hommes ont eu besoin de transporter les marchandises là où elles ne se trouvaient pas. Ainsi se croisaient sur les sentiers entre le Velay et le bas vivarais les fromages et bois d’œuvre du plateau, les fruits et le sel du sud.

  • Les muletiers, c’est-à-dire le transport à dos de mules, ont été du moyen-âge au 19 ème siècle les principaux acteurs du développement économique du plateau. Amenant marchandises et nouvelles.

  • Au début du 20 è siècle le transport de marchandises avec des voitures hippomobile, donc tirées par des chevaux, apparaît. C’est le roulage qui va se développer sur de nouvelles routes telles que la côte de Mayres construite entre 1764 et 1780 pour rejoindre le col de la Chavade. Pour la gravir il fallait 4 heures avec deux poses, sept chevaux tirant trois tonnes de marchandises.

  • C’est le régent du roi de France, Philippe d’Orléans, en 1716 qui lance une étude pour construire une voie de communication reliant le centre de la France aux régions de sud-est de la méditerranée. Après 40 années d’étude et de relevés le roi trancha pour le tracé actuel. Le projet commença en 1759, le gros œuvre fut terminé en 1780, les travaux abandonnés pendant la période révolutionnaire durent reprendre au 19 siècle.

  • Des sommes importantes furent investies, une anecdote rapporte que ces dépenses suscitèrent de la part de Napoléon Bonaparte alors premier consul une vive réaction, il se serait écrié : Mais cette route doit être pavée d’or.

  • Aujourd’hui cette route n’a subi aucune modification et c’est dire comme les ingénieurs de l’ancien régime ont vu grand puisqu’elle supporte de nos jours le passage des 38 tonnes.


Copyright © 2021 Géolocguide